Tecindustry Bionic Hand
Interlocuteur  Tecindustry Tecindustry
+41 44 384 41 11 +41 44 384 41 11 infonoSpam@tecindustry.ch
Partager

Bionic Hand

Ce qui les unit, c’est leur passion pour la technique, les jeux informatiques et la science-fiction : les apprentis Jan Lott (19 ans) et Jason Bläsig (19 ans) ont développé ensemble une prothèse de main - appelée « Bionic Hand » - avec laquelle ils participeront au concours national « Science et jeunesse 2022 ».

Inspiré par les films de science-fiction, Jan, futur dessinateur-constructeur industriel, a conçu un doigt il y a plusieurs années déjà. Ce n’est que beaucoup plus tard que l’idée lui est venue, avec Jason, qu’il connaissait de l’école professionnelle, de développer le projet et d’en faire quelque chose d’utile. « Avec l’idée de construire une prothèse de main à l’aide d’une imprimante 3D, nous voulions participer au concours de « Science et jeunesse ». « En même temps, nous avons utilisé le projet pour notre thèse finale de la maturité professionnelle », explique Jan. Ils ont opté pour ce procédé puisque contrairement à d’autres types de fabrication, il est nettement moins cher. Alors que les prothèses de main bioniques coûtent normalement plusieurs milliers de francs, une prothèse réalisée à la manière des deux apprentis serait disponible pour moins de 1 000 francs.

Alors que Jan a construit tous les éléments de la main, Jason a travaillé en parallèle sur le logiciel et l’électronique. Jason fait un apprentissage d’automaticien et a toujours été fasciné par la motorisation de machines et d’objets. « Autrefois, j’aimais construire des véhicules ou autres choses en Lego et les faire bouger avec des moteurs », se souvient Jason. Le choix du métier d’automaticien s’est donc rapidement imposé à lui - il ne l’a jamais regretté. La technique le fascine et son apprentissage lui donne un aperçu des domaines d’application les plus divers.

Après la conception en CAO, les pièces ont été imprimées à l’aide d’une imprimante 3D. Pour faire bouger tous les doigts, les deux apprentis ont installé 12 servomoteurs. La construction des doigts nous a mis face à un défi important. Un sac plein à craquer de pièces en plastique identiques ne laisse que supposer le nombre d’heures que les deux hommes ont passé sur leur projet avant que chaque doigt ait pu bouger comme ils le voulaient.

Mais toutes ces difficultés sont maintenant oubliées et la satisfaction du résultat final l’emporte. « Après le concours, nous voulons encore terminer l’adaptateur qui relie l’avant-bras à la main bionique » explique Jan. Nous prévoyons aussi une commande pour la main par des impulsions musculaires. Et sur le plan professionnel ? Pour Jan, il est clair qu’il veut étudier la technique médicale. Jason n’a pas encore pris de décision. Mais il est probable qu’il s’orientera vers l’électronique.

Qu’est-ce que la bionique ?

Selon Wikipedia, le terme « bionique » est composé des mots « biologie » et « technique ». L’idée d’effectuer un transfert de la biologie à la technique en est l’élément central.

Sais-tu déjà ce que tu veux faire plus tard ? Les 10 métiers de l’industrie technologique offrent une bonne base pour des carrières passionnantes dans des directions très différentes.    En savoir plus...

Cet article, vaut-il la peine d'être lu ?

Dernière mise à jour: 11.04.2022