Tecindustry Magazine 1 Parole - 2 Mondes : « Co-Direction »
Contacter  Tecindustry - Magazin Tecindustry - Magazin
+41 44 384 41 11 +41 44 384 41 11 involvednoSpam@tecindustry.ch
Partager

1 Parole - 2 Mondes : « Co-Direction »

Roxane et Arnaud sont frère et sœur et dirigent ensemble une entreprise. Est-ce possible ?

Roxane Piquerez et Arnaud Maître dirigent ensemble depuis 2008 l’entreprise familiale Louis Belet SA. Dans notre rubrique « 1 parole - 2 mondes », ils s'expriment sur le thème de la co-direction. Nous leur avons demandé comment c’est de diriger une entreprise en étant frère et sœur ?

La soeur

« Comment c’est de diriger une entreprise en tant que frère et soeur ? Enfants, nous suivions la vie de l’entreprise de manière distante. Louis Bélet était surtout l’entreprise de notre grand-père et de nos oncles. Durant notre jeunesse, jamais la question de reprendre un jour l’entreprise n’a été évoquée. Raison pour laquelle nos projets professionnels respectifs étaient totalement différents. J’ai étudié les lettres et adorais l’architecture d’intérieur, Arnaud est devenu biologiste. Nous n’aurions jamais imaginé nous retrouver ensemble à la tête de cette entreprise ! Et maintenant ? C’est un peu un hasard si nous sommes ici aujourd’hui. Diriger l’entreprise en duo nous est facile. Nous avons entière confiance l’un envers l’autre. Le fait que nous nous connaissions parfaitement et puissions débattre sereinement est un avantage. Nous sommes finalement les garants d’un héritage familial que nous devons faire fructifier. »

Le frère

« Comment c’est le fait de se partager le pouvoir ? Diriger une entreprise à deux est un vrai plus, en particulier lorsqu’il s’agit d’un homme et d’une femme. Nos intérêts, qualités et défauts respectifs équilibrent notre mode de gestion. Nous prenons les décisions ensemble. Ce qui procure de la sérénité en cas de décisions difficiles. La répartition des rôles s’est faite naturellement en fonction de nos goûts et préférences. Roxane s’occupe des affaires courantes et est très créative. Je suis analytique et aime la gestion de projets. Nos façons différentes de travailler sont une source d’inspiration et d’amélioration. Bien sûr, nous ne sommes pas d’accord sur tout, mais c’est un peu comme dans un couple : l’essentiel est de regarder ensemble dans la même direction. »

Un portrait de Louis Bélet a été publié en 2011 dans Schweizer Arbeitgeber : Vers l'article (en allemand)

 

Cet article, vaut-il la peine d'être lu ?